Cela faisait un moment que je n’avais pas pris le temps d’écrire. En fait, j’ai écrit pas mal de chose, mais tous sont en brouilon parce que non finis, non satisfaisants, plus d’idées, … Bref, que des prétextes, des raisons à la con. Mais bon, j’avais aussi une vraiz raison d’avoir moins de disponibilité : changement de boulot et travaux de la maison (oui oui, on fait des travaux, on est comme ça). J’avais assez peu de temps. D’autant que j’ai essayé de limiter les problèmes lors des travaux en optimisant l’organisation familiale (merci aux bloggueuses accro de l’organisation! Vos conseils m’ont parfois aidée, parfois j’ai loupé un truc je suis passée totalement à côté!), et je me suis lancée dans le feng shui.

Oui oui le feng shui. Ce truc mystico-attrape-couillons où on met des grenouilles à 3 pattes pour augmenter la prospérité. Moui moui moui… C’est cela oui… Bon à vrai dire, ce n’est pas du tout cet aspet du feng shui qui m’intéresse, mais plutôt la symbolique et son effet sur l’inconscient. Votre grenouille à trois pattes, si vous n’y croyez pas, elle vous apportera rien. Maintenant si vous l’investissez d’un pouvoir mystique supérieur, il y a des chances que ça marche. Comme la prière en fait. Vous y croyez, ça marche un peu. Vous n’y croyez pas, ça marche pas. Une sorte de placebo de l’esprit.

Quand j’étais petit garçon, je repassais petite fille, je fabriquais des porte-bonheurs pour les copines avec des « trucs » qui n’appartenaient qu’à nous : une feuille de l’arbre où on jouait, des graines qu’on trouvait jolies, un côté de boucles d’oreille trouvé dans la rue… Bref, tous ces petits trésors magiques que des gamins trouvent et sur lesquels on s’émerveille. Je les enfermais dans une pochette que je décorais et je mettais des huiles essentielles. C’était alors un porte-bonheur. Et ça marchait!

 

Enfin autant qu’un porte-bonheur marche pour un enfant hein. C’est surtout que j’y enfermais ce qui comptait pour nous, ce qui nous émerveillait, et quand on avait ce porte-bonheur avec nous, on attribuait nos petits succés, nos découvertes à CE porte-bonheur. C’est notre façon de voir le monde qui était changé. Pas le monde. Mais le prisme à travers lequel on le regardait. De fait, pour nous, le monde était changé.

 

Le feng shui, c’est un peu pareil il me semble. On s’attache à donner un sens à une direction, à une couleur, à un symbole. Et on en change la façon qu’on a de regarder le monde. Si on fait en sorte de modifier son secteur Travail par exemple, et qu’on fait bien les choses avec conviction notamment, et bien, on sera plus confiant au boulot. Parce que le feng shui est bon, donc il ne peut arriver que du bien. On s’auto-conditionne en quelque sorte. Et parce qu’on est plus confiant, on est plus efficace, plus persuasif. On vend plus et mieux. Et on gravit des échelons. Et le feng shui fonctionne. Ben oui souvenez-vous on a, au départ activé la bonne zone!

Bon mon raisonnement est sans doute simpliste, il y a des nuances à prendre en compte. Notamment si on active une fois mais qu’on ne s’en occupe plus, ça ne marche plus. Je pense que c’est parce qu’on laisse tomber une dynamique positive d’auto-motivation, d’auto-conditionnement plus que parce que les bonnes énergies du Chi se mettent à stagner, mais les mystiques feng shui vous diront le contraire sans doute.

 

Bref! Je m’y suis intéressée aussi parce que l’un des points clés du feng shui c’est la propreté, le rangement, l’organisation. Alors certes avec une orientation un peu spéciale hein, mais LE principe de base du feng shui est bien là : ranger, nettoyer! Et maintenir dans cet état surtout!! Comme j’avais besoin de conseils pour organiser la nouvelle maison suite aux travaux, je me suis dit pourquoi pas! Surtout que l’homme aime ce coté déco zen et épuré (moi je suis plus déco bollywood, plein de couleurs partout, des tissus, des matières et des couleurs encore et surtout).

Au final de cette expérimentation feng shui, je me suis astreinte à mettre un bon chi dans la maison pendant un temps (en clair en langage rationnel : à ranger et nettoyer tous les jours et briquer la maison très régulièrement!) Résultat? Je dois avouer que c’est super agréable une maison propre et parfaitement rangée, lumineuse et qui sent le frais. Mais c’est un boulot MONSTRE!! Mais sans déconner les gars?! Je passais 2h tous les jours à ranger et nettoyer pour garder propre, plus le ménage plus poussé une fois par semaine?! Maison feng shui mais Bibi pas super contente! Enfin… Surtout pas super contente parce que le Zom n’y mettait pas du tou du sien et foutait le bordel. Enfin non pas le bordel, mais il ne nettoyait rien, au contraire il salissait aucun la moindre attention et quand je lui faisait une remarque j’avais à des excuses et… et c’est tout! il ne se bougeait pas pour un clou pour nettoyer la putain de terre qu’il avait foutue partout dans le salon!

Bref! Le feng shui c’était cool, le Zom appréciait. Mais il ne respectait rien et entendait que je me démmerde avec tout le ménage! Donc, je ne fais plus rien. J’attends qu’il s’en rende compte. Ca fait 15 jours que je me contente de la vaisselle et du balai. Et du linge (mais tjs en retard histoire qu’il soit emmerdé qd même). Il a pas l’air d’être dérangé par le bordel ambiant… :s

Le connaissant ça l’emmerde, il aimerait que ce soit rangé, mais vu les coups de gueule qu’il a reçu, il ne demandera rien, mais ne fera rien non plus. Il s’habituera. C’est chouette hein? Et moi dans tout ça? Ben j’hésite à repéter un câble où à m’habituer aussi… Concrètement s’habituer à la médiocrité et la fange c’ets ce qu’on a tous fait avec la politique et le résultat n’est pas fameux. Donc… Il faudrait qd même se bouger pour améliorer les choses. Avec ou sans le feng shui!

Partagez-le!