Je crois qu’il n’y a pas de coïncidence. Enfin, peu. Je suis cartésienne. Le plus possible. Mais quand même, certaines choses semblent transcender le rationnel. Une sorte d’absolu au-dessus de toute rationalité explicable. Un irrationnel d’une logique simple et implacable. Un karma. Un message universel.

 

Enfant, je collectionnais les chouettes. Chacun ces tares. Ma mère c’était les tortues, plus de 200 au dernier décompte. Et aujourd’hui, pour une raison inconnue, ma journée a été émaillée de tortues. On me parle ce matin de tortue d’eau douce pour aquarium, puis de tortue de mer. Dans l’après-midi j’entends qu’une tortue en Thaïlande a mangé 5kilo de pièces. En cherchant sur le net des infos sur cette pauvre tortue tirelire, je repense à la symbolique de la tortue dans le feng-shui. Et j’atterris sur un site d’animal-totem qui parle de la tortue en animal totem.

 

On accordera le sérieux, la véracité qu’on voudra à ces articles et blogs et sites de « spiritualité ». Mais du coup, ça m’intrigue d’arriver sur ce site, je passe le test pour trouver mon animal-totem. Oui bon, d’accord, j’ai pas grand-chose à faire d’autre, et alors ? Bref, 3 animaux ressortent : le papillon, la chouette, et le colibri. Je dois dire que je suis assez surprise sans l’être, j’ai toujours collection les chouettes, j’avais eu un gros coup de cœur pour le colibri de Pocahontas alors que je n’ai pas de coup de cœur particulier pour les Disney (sauf depuis qu’ils ont Star War et Marvel ! Mais c’est pas du Disney).

Ah et le papillon, qu’on associe si facilement à l’univers gnangnan culcul-la-praline des fifilles roses et barbie et cœur guimauve blabla beurk, ben figurez-vous que c’est le seul élément que j’acceptais ! J’ai souvent fabriqué des papillons en perles, en tissage, en fils de fer. J’ai très souvent pris des colibris en avatar, et la légende amérindienne du colibri me parle profondément depuis toujours. Avant même de la connaitre j’en avais formulé la morale et tachais de me conduire avec cela « même si je ne peux pas faire beaucoup, je fais ma part, je fais ce que je peux moi à ma hauteur. Les autres suivront plus tard, peut-être mais il faut que chacun fasse sa part ».

 

Bref, je trouve ça assez étonnant mais ça ne me surprend pas. Je veux dire, j’ai lu ces articles avec une paix intérieure intrigante. Habituellement je suis plutôt sceptique et que je me moque facilement de ces croyances. Mais des fois sans aller chercher l’effet Barnum, des coïncidences nous rattrapent. Comme mon nouveau minuteur en forme de chouette, ou les porte-lunettes en forme de chouette que j’ai acheté sur Pilote pour compléter ma collection sans le montrer de trop (parce que en vrai, ma vrai collection elle est restée chez mes parents depuis que je n’habite plus seule).

Bref, en fait tout ça pour dire qu’il n’y a pas de coïncidence. Juste des situations à interpréter. Des filtres de compréhension à chercher. Un peu comme avec les statistiques à qui les journalistes font dire n’importe quoi, on peut trouver une explication logique à tout. Il suffit de rajouter le grand manitou au pire! 😉

Partagez-le!