Rhaaaa, les multiplications. Ces tables à apprendre par coeur, ces chiffres à multiplier entre eux sans raison… Ces multiplications à rallonge à poser… :s

Bon, je ne vous cache pas que les math, c’est pas mon truc! Pourtant, je bosse avec des grilles financières toute la journée. Encore une incohérence de plus dans ma vie. Qu’importe!

Les math donc, ça n’a jamais été mon truc. J’ai appris par coeur mes tables de multiplication comme beaucoup. Mais je n’ai jamais été fan, fan… Quand il fallait poser les multiplications, franchement ça me soulait. Et aujourd’hui, je ne les pose plus, je cherche ma calculette. Je suis devenue dépendante. Horreur! Moi qui chéris tant la liberté et l’indépendance, pour une bête opération de calcul, j’ai besoin de ma calculette…  Alors quand je découvre des techniques exotiques, je me demande pourquoi on n’a pas appris ça l’école. Non mais c’est vrai quoi!

Bon trêve de blabla, je sais bien que je suis très intéressante et que vous m’écouteriez, enfin liriez, des heures déblatérer sur la vacuité du vide, mais je vous ai promis des techniques de multiplications alors zou c’est parti! Et en vidéo parce que c’est plus simple.

 

Astuce n°1 : les multiplications à la japonaise

Technique japonaise, ou chinoise d’ailleurs. C’est assez rigolo comme technique. On fait des bâtons et des points. Non on ne joue pas au morpion pour autant! En fait les traits se croisent et en comptant les intersections on obtient le résultat. Je sais dit comme ça c’est pas clair. Je vous montre une vidéo, ce sera plus clair.

J’aime bien cette vidéo parce qu’il fait ses traits à l’horizontale et verticale et non en diagonale. Du coup, personnellement je préfère, ça me parait plus clair, pas besoin de réfléchir ou de pencher la tête pour s’y retrouver.

 

Astuce n°2 : les multiplications à la russe

Technique plutôt intéressante. Prenons l’exemple de 233 x 18.

  1. Dans la colonne de gauche, on met le nombre le plus grand, ici 233. A droite, on met le plus petit, ici le 18 donc.
  2. A gauche, on multiplie par 2, à droite, on divise par 2. On obtient donc 466 à gauche et 9 à droite.
  3. Ensuite de suite jusqu’à ce qu’on arrive à 1. On arrondit au plus petit entier (par exemple 9 / 2 ici on retient 4 et non pas 4,5).
  4. On raye toutes les lignes dont la colonne de droite est impaire.
  5. On additionne les colonnes de gauche restantes pour obtenir le résultat.

Voilà voilà! Je vous mets une petite vidéo pour démonstration :

 

Astuce n°3 : la technique de la grille grecque.

On l’appelle aussi « per gelosia ». C’est une grille,et à l’origine c’est une technique grecque ou italienne (selon les sources. Bref, la grille grecque c’est plus simple à retenir.

Le principe est simple : vous placez les nombres à multiplier dans une grille, en plaçant bien un chiffre par case. Un nombre en ligne et un en colonne. Et vous multipliez chaque colonne avec chaque ligne. Cela revient à faire des multiplications simples à un chiffre.  Je vous montre une petite vidéo bien faite.

 

(Vous aurez noté l’erreur  à partir de 1:59 mais vous aurez comme moi été conciliant parce que cette technique elle déchire!)

 

 

En bonus : les tables de multiplication avec les doigts!

Bon, avec la grille grecque, il faut quand même connaitre les tables basiques. Si vous avez un soucis la-dessus, voici une technique géniale! Perso jusque 6×6 ça va, au delà je réfléchis.

 

Partagez-le!